rhcpfrance
Prochain concert dans :
Flash info :
Forum, à la une :

Interview de Flea dans Rolling Stone US par Nicolas le 2012-01-24 22:10:00

Flea a récemment accordé (mi-décembre 2011) une interview au magazine US Rolling Stone. A cette occasion, il revient sur l'intronisation des Red Hot Chili Peppers le 14 avril prochain à Cleveland au Rock & Roll Hall of Fame.

 

Voici la traduction de l'article réalisée par benjamin (bonjour):

 

L’année prochaine, les RHCP auront 30 ans, mais ils les fêtent déjà un peu en avance : le 29 mars, ils marqueront le départ d’une tournée dans les stades de 25 villes des USA pour la promotion de leur 10ème Album I’m With You – leur 1er avec leur nouveau guitariste Josh Klinghoffer. (La tournée a été décalée depuis Janvier à cause d’un problème au pied, du chanteur Anthony Kiedis). Puis le 14 avril, le bassiste Flea Michael Balzary, Anthony Kiedis et le batteur Chad Smith iront à Cleveland pour rejoindre le Rock & Roll Hall of Fame. “Je suis excité, dit Flea, se préparant avant un concert à Barcelone. “Ça va être une nuit spéciale et vraiment cool.”

 

  Après  ça, les Red Hot Chili Peppers retourneront dans les stades pour une tournée estivale en Europe. “Ça nous a pris du temps de nous consolider avec Josh – il y a tellement d’improvisation dans notre groupe que c’est comme établir un nouveau langage”, dit Flea. “Mais on est putain de chaud, mec!” 

 

  T’es un maniaque sur scène. Comment vas-tu redescendre après le show de ce soir? 
J’ai mes rituels. Après avoir marché en coulisse, j’irai méditer au vestiaire. Ensuite je mangerai, retournerai à mon hôtel et j’irai me balader une heure dans Barcelone à 3 heures du matin. Puis j’irai me foutre au pieu. J’ai l’habitude de paniquer en tournée, perdre contrôle, m’effondrer, mais maintenant, c’en est devenu jusqu’à une science.

 

  Comment as-tu découvert l’intronisation des RHCP au Hall of Fame? 
J’ai eu un texte de Chad disant “Félicitations”. Alors que les jours passent, cela me semble de plus en plus fabuleux. Hier je parlais à Jack Irons [ancien batteur], qui s’asseyait à côté de moi en 6ème, et qui viendra avec nous en tant que membre fondateur. Et je pense à John Frusciante [ancien guitariste] et tout ce qu’il nous a apporté, à notre vieux manager, Lindy Getz, qui a conduit le Van toute la nuit quand on dormait dans des motels merdiques. Je ne réfléchis jamais à rien mais c’est vraiment émouvant.

 

  Anthony Kiedis a dit que la partie la plus émouvante c’est de se rappeler du dernier guitariste Hillel Slovak, mort en 1988. 
Je n’aurai jamais joué de la basse si ce n’était pas pour Hillel. J’étais un trompettiste de jazz quand il m’a dit “Mec! Tu devrais apprendre à jouer de la basse et être dans mon groupe“. 2 semaines plus tard, on jouait au Troubadour. Anthony, Hillel et moi avons grandi ensemble, et ils m’ont enseigné Zeppelin et Hendrix. Hillel aimait réellement le rock & roll. Il vivait pour ça, alors d’aller au Rock & Roll Hall of Fame aurait été un rêve. Partager ce moment avec lui seulement par le monde de l’esprit est à la fois triste et tragique, mais aussi magnifique.

 

  L’intronisation est aussi une preuve de ta longue coopération avec Anthony Kiedis. 
On s’est mutuellement inspirés et complétés et aimés au fil des années. Il ne se rappelle probablement pas de ça mais une fois quand on avait 15 ans, j’avais mis des vêtements extravagants que ma mère m’avait achetés à Sears. J’ai demandé à Anthony, “Est-ce que j’ai l’air cool ?” Il m’a répondu : “Ouais, mais n’importe qui peut porter ça. Tu es une personne unique. Tu devrais porter de la merde qui donnerait l’impression que c’est quelque chose que toi seul porte.” Ça pouvait sonner petit mais ce moment m’a influence en tant que musicien. J’avais alors besoin de faire ce qui me semblait beau à mes yeux.

 

  J’ai entendu que tu collectionnais les livres. De quel genre? 
Depuis que j’ai 7 ans, aussitôt que j’en fini un, j’en commence un autre – livre après livre, non-stop. J’en ai un paquet. Jusqu’aux premières éditions, mes bouquins préférés sont Junky de William Burroughs, Jane Eyre de Bronte et L’Attrape-Cœurs de Salinger.
 
 

 

  Quand est-ce que tu t’es fait ce tatouage de Jimi Hendrix sur ton biceps gauche? 
C’était en 1981, et tout le monde parlait d’un fameux tatoueur en ville. J’ai probablement du fumer un joint et dire: “Je veux un tatouage d’Hendrix!” Je me rappelle qu’après coup, ma mère ou mon beau-père m’a dit: “Est-ce que tu connais les implications psychologiques des tatouages alors que ta vie continue ?” [Rires]

 

  As-tu déjà réfléchis à ton speech pour le Hall of Fame? 
J’en ai aucune idée. J’ai intronisé Metallica [en 2009] et ça a dû être interminable. C’est cool qu’on y aille avec des amis comme les Beastie Boys ou Guns n’ Roses, qui ont grandis avec nous à L.A. Steven Adler et moi on jouait au foot dans la rue quand on avait 12 ans. Je me rappelle qu’une fois, alors que je répétais dans ma chambre avec mon 1er groupe, un gosse grimpa la palissade de mon jardin et colla sa tête à la fenêtre pour voir qui était en train de jouer. C’était Slash.

 

  Tu vas avoir 50 ans en octobre. Comment est-ce que tu vas fêter ça? 
Sous acide, en courant dans la rue, nu, hurlant sous la lune.



Interview de Flea dans Rolling Stone US

Voir aussi